5 bonnes raisons de réfléchir à son orientation dès la première

Votre ado est en Première ? Eh bien! sachez que c’est sans doute le meilleur moment pour initier la réflexion sur sa future orientation. Pourquoi est-ce le meilleur moment ?

Je vous indique 5 très bonnes raisons à cela. Les deux premières, pragmatiques, comptent évidemment. Mais les trois dernières me semblent bien plus cruciales du point du développement personnel de nos ados !

1/ POUR ANTICIPER TOUTES LES VOIES D’ORIENTATION POSSIBLES

La plupart des parcours d’études peuvent être sélectionnés dans le courant de l’année de Terminale. C’est le cas de toutes les formations présentes sur la plateforme nationale Parcoursup : en tout plus de 13.000 formations disponibles, universités, BTS, PACES, certaines écoles d’ingénieur ou de commerce…

Toutefois, certaines voies nécessitent d’anticiper et de préparer bien avant l’année de Terminale ! Vous aurez donc besoin de repérer les formations et établissements possibles très en amont et éventuellement de vous être préparé aux concours ou sélections.

Dans quel cas, faut-il se préparer dès l’année de Première ? La liste n’est pas exhaustive…

  • Études à l’étranger. Dans quelques pays comme les États Unis, il est nécessaire de constituer un dossier et de passer des certifications d’aisance linguistique dès l’année de Première.
  • Études dans un IEP ou à Science Po : Certes, les inscriptions aux concours se font en Terminale. En fait, c’est surtout le délai de préparation qu’il faut prendre en compte. Ces concours demandent de l’investissement : soit en travaillant seul, soit en suivant des stages proposés par certains lycées publics ou des établissements privés.

 

2/ POUR OPTIMISER SON DOSSIER SCOLAIRE

Il faut être conscient que le dossier scolaire de l’année de Première est pris en compte pour l’accès à une grande partie des formations post bac. C’est le cas sur la plateforme nationale Parcousup. Les trois trimestres de Première et les deux premiers de Terminale sont considérés. Cela veut dire que l’année de Première pèse plus lourd que l’année de Terminale. Les notes des épreuves anticipées du bac comptent aussi.
C’est dire qu’une baisse de régime ou de motivation pendant l’année de Première peut être préjudiciable pour l’accès aux voies sélectives. Alors, rien de mieux que de commencer à penser à son orientation pour booster sa motivation et son énergie. Un ado qui sait par exemple qu’il a plutôt envie de préparer un DUT de génie civil ou d’aller vers des études d’architecture aura plus de chance de donner le meilleur de lui au lycée, même s’il n’a pas un profil très scolaire. Il sait pourquoi il doit s’accrocher et ça change tout.

3/ PARCE QUE LA PERSONNALITÉ ET LES ENVIES DE L’ADO S’AFFIRMENT

Nos enfants ne sont pas tous les mêmes. Certains ont découvert une vocation depuis bien longtemps ; d’autres, à 16-17 ans, nous paraissent rêver et ne savent pas vraiment ce qui les passionnent. Souvent, ils ne sont pas encore prêts à réfléchir au futur, qui leur parait lointain et irréel, peut-être même un peu angoissant. Chacun fait ce développement à son rythme, et c’est bien normal.

C’est ainsi que quelques ados sont en mesure de penser leurs projets dès la Seconde, avec une grande détermination. D’autres en sont incapables.

En Première, la plupart a acquis une certaine maturité qui permet d’être prêt à faire cette exploration intime (se connaître soi même) et cette projection dans le futur (un futur qui ne paraît plus si lointain). En tout cas, pour les plus indécis, une première étape d’exploration est toujours utile ; elle constitue une base. C’est comme planter une petite graine, elle poussera plus tard, quand elle sera prête.

4/ POUR POUVOIR MURIR SON PROJET A SON RYTHME

Initier la réflexion sur l’orientation pendant l’année de Première permet de « décanter ». En Première puis jusqu’en début de Terminale, votre ado va prendre le temps de mûrir ses envies, ses projets. Il pourra échanger, discuter, effectuer des explorations, peser sa décision en s’appuyant sur le travail préparatoire fait en Première. Peut-être qu’en définitive, il changera d’avis ou que, au contraire, il confirmera ses intentions. En tout, il cas il arrivera en Terminale plus zen et posé.

5/ POUR PRENDRE LE TEMPS DE SE RENSEIGNER

Une fois que des pistes d’orientation sont identifiées, rien de mieux que de partir à la pèche aux informations. Cela passe par la rencontre de professionnels, voire la réalisation de stages. Vous pouvez d’ailleurs demander à votre lycée de vous fournir une convention.

Il y a aussi les salons et les JPO (journées postes ouvertes) des établissements d’enseignement supérieur. D’ailleurs, je conseille vivement d’aller les visiter pendant l’année de Première, car en Terminale tout va tellement vite ! Les inscriptions aux concours et les options sur Parcoursup se font presque en même temps que les JPO.

En fait, 95% des salons de l’orientation ont lieu entre octobre et février. Et les journées de portes ouvertes se déroulent pendant une période très concentrée, essentiellement de janvier à début mars. Le tout se déroule le samedi. Autant dire que faire plusieurs salons ou JPO demande le don d’ubiquité !


En savoir plus sur :